Ils parlent de nous

Blog « La belle & la bête » aussi appelé « I hate wall balls »

Blog entièrement dédié au « CrossFit ®, du CrossFit ® et tout ce qui tourne autour du CrossFit ®…en français!  » Nous avons donc envoyé un carnet à Clémence rédactrice du Blog, pour qu’elle nous donne sont avis. Vous pourrez donc trouver une critique plutôt fun, de notre carnet MyLogWOD V1.0 ici, et une autre critique du carnet MyLogWOD 2.0 et MyLogWOD Elite ici! Nous vous invitons évidemment à lire son blog « La belle & la bête » si vous aussi vous êtes un ou une grand(e) sportif / sportive qui aime être à la page des dernières news ;). Pour suivre Clémence dans ces aventures vous pouvez aussi la suivre sur Instagram, Facebook & Twitter.

MAFITBOX

Partenariat avec MAFITBOX, il vous propose tous les mois votre FitBox personnalisée avec des vêtements, des accessoires et des produits food.

Un ensemble de produits fitness de qualité premium d’une valeur minimum de 45€ pour un prix imbattable de 29,90€/mois.

Nous avons intégré le carnet MyLogWOD 1.0 à la FitBox de Juillet 2018 qui était aussi composé de la marque Feed & Go, des chaussettes Marine Leleu pour les femmes, une casquette Thorus pour les hommes. 

Elsabre

Page facebook Elsabre avec plus de 191 000 followers, entièrement dédiée à la pratique du CrossFit ® et à toute performance athlétique exceptionnelle. Cette page est tenue par Philippe MARBOT, il partage du contenu à longueur de journée sur la pratique et il nous a aidés à promouvoir le carnet MyLogWOD V1.0 ;). Cela est extrêmement compliqué de lancer un nouveau produit sans l’aide d’influenceur tel que Philippe; cela nous à bien aidé à nous faire connaitre, merci.

Vous avez aussi eu la chance de voir un partenariat se créer entre MylogWOD et Elsabre pour donner un carnet personnalisé aux couleurs d’Elsabre, une édition limitée de 50 unités est maintenant utilisée, merci à vous ;). Nous vous invitons bien évidemment à liker ça page facebook et de rendre aussi visite à son shop de T-Shirt.

ULULE

Pour lancer le projet MyLogWOD nous avons impliqué la communauté pour voir si notre produit était recevable auprès des athlètes. Et à notre grand bonheur et espoir (eh oui nous croisions tout de même les doigts entre 2 KB) la campagne de levée de fond faite via la plateforme Ulule fut un succès financé à 165 %, la folie merci à vous qui nous ont aidés à financer la création de l’entreprise. Nous avons aujourd’hui beaucoup d’autres projets pour que la carnet MyLogWOD devienne le carnet de référence en France et dans le monde, merci encore.

7 conseils lorsque vous avez besoin de motivation

Vous arrive-t-il de regarder des gens qui réussissent et de vous émerveiller de leur niveau de motivation intense ? Comment parviennent-ils à trouver la force de poursuivre leurs objectifs jour après jour ? Comment font-ils pour s’autodiscipliner ?

Il se peut que vous ayez l’impression de ne jamais pouvoir atteindre le même niveau de motivation que vos héros, mais la réalité est différente. Ce n’est pas que les gens qui réussissent sont plus motivés que vous – ils font simplement certaines choses différemment de la plupart. Si vous parvenez à maîtriser ces choses, alors vous aussi pouvez atteindre des niveaux de motivation apparemment surhumains et produire le grand rendement dont vous avez toujours rêvé. Ce ne sera pas facile, mais c’est plus simple que vous ne le pensez.

7 choses à faire si vous avez besoin de motivation

Pour vous permettre de commencer, voici sept conseils de motivation pour vous aider à atteindre vos objectifs.

1. Prenez un engagement public

Vous seriez étonné de ce que vous pouvez accomplir lorsque vous vous engagez publiquement. C’est un tout autre niveau que lorsque vos objectifs flottent dans votre tête ou sont assis dans un document sur votre ordinateur. L’engagement public tire le meilleur parti possible de la pression des pairs. C’est une façon simple de rester motivé, car si vous ne faites pas ce que vous dites, vous n’avez aucun moyen de le cacher. Les gens sauront et ils vous appelleront.

C’est à vous de décider si vous voulez rendre public votre engagement. Pour certaines personnes, s’engager sur son site Web ou sur les réseaux sociaux vous fait sortir de votre zone de confort, et c’est très bien. Vous pouvez aussi vous engager auprès de vos amis ou de votre famille. Ce qui compte, c’est que vous ayez quelqu’un qui saura (et vous tiendra responsable) si vous n’atteignez pas votre objectif.

2. Faites-en quelque chose de significatif

L’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes ont besoin de motivation, c’est que les choses pour lesquelles elles travaillent ne sont pas significatives pour elles personnellement. Prenons l’exemple d’Elon Musk. Il dirige plusieurs entreprises simultanément, tout en prenant le temps d’être avec sa famille.

Il est facile d’imaginer que Musk a une sorte de don rare qui lui permet de maintenir cette éthique de travail, mais si vous écoutez des interviews avec Musk, vous remarquerez à quel point il croit fermement au travail qu’il fait. Sa vision pour SpaceX, par exemple, n’est rien de moins que de faire de l’humanité une espèce interplanétaire. Avec une telle vision, la motivation est facile.

Maintenant, nous ne disons pas qu’il faut être aussi ambitieux dans ses objectifs pour atteindre le même niveau de motivation. On ne peut pas tous être Elon Musk, et ce n’est pas grave. Mais si vous avez besoin de motivation, vous pouvez trouver quelque chose en quoi vous croyez pour travailler. Il peut s’agir d’un objectif pour votre travail, mais aussi de quelque chose que vous faites en parallèle, comme vous entraîner pour un marathon ou vous inculquer une nouvelle compétence. Ce qui est important, c’est que vous croyez en ce que vous faites et que vous le faites par intérêt véritable, et pas seulement parce que c’est quelque chose que d’autres personnes disent que vous devriez faire.

3. Fixez-vous des objectifs précis

Une erreur courante que les gens commettent lorsqu’ils se fixent des objectifs est de les rendre trop larges. Cela peut être un vrai tueur de motivation. Il est difficile de savoir si l’on progresse quand on a un objectif vaste et vague. Par conséquent, nous vous suggérons de vous fixer des objectifs précis – cela fera des miracles si vous avez besoin de motivation.

Par exemple, disons que vous voulez apprendre la guitare. Quel style de musique voulez-vous jouer ? Guitare acoustique ou électrique ? Voulez-vous faire un carnage sur scène, ou simplement improviser quelques morceaux lors des réunions de famille ? Et ce n’est qu’un début : une fois que vous avez décidé quelle est votre vision ultime de la guitare, vous devez la décomposer encore plus, en vous donnant des objectifs hebdomadaires gérables tels que « apprendre à gratter un accord en sol » ou « apprendre le refrain ‘Sweet Home Alabama ».

4. Gardez en vue les mots encourageants

Quand vous êtes au cœur d’un projet difficile et que les choses ne vont pas comme vous le voulez, c’est facile de se décourager. Dans des moments comme celui-ci, cela fait toute la différence d’avoir des mots d’encouragement visibles. Nous vous recommandons de mettre des citations motivantes et inspirantes de vos héros sur votre bureau ou sur le papier peint de votre bureau. De cette façon, vous pouvez facilement vous tourner vers eux lorsque vous avez besoin de motivation.

Pour commencer, voici quelques-unes de nos citations motivationnelles préférées :

« Commencez à reconnaître tout le bien que vous faites. Ne négligez pas les petites choses. Je veux dire, combien de fois vous êtes-vous réprimandé pour avoir fait quelque chose de petit qui n’était pas parfait ? Combien de fois pensez-vous que les bonnes choses, comme être à l’heure ou signer un nouveau client, sont tout simplement ce qu’elles doivent être ? Elles doivent être célébrées. Vous avez besoin de plus de victoires dans votre vie. Cela vous motivera, vous encouragera et vous aidera à voir à quel point vous êtes brillant. » — Kai Ashley

« Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous aurez ce que vous avez toujours eu. » — Tony Robbins

« La façon la plus efficace de le faire, c’est de le faire. » — Amelia Earhart

« Les choses que je préfère dans la vie ne coûtent rien. Il est clair que la ressource la plus précieuse dont nous disposons tous est le temps. » — Steve Jobs

« Les gens disent souvent que la motivation ne dure pas. Le bain non plus, c’est pour ça qu’on le recommande tous les jours. » — Zig Ziglar

« Ce que j’ai appris en 11 ans, c’est qu’il faut juste rester concentré, croire en soi et avoir confiance en ses propres capacités et son jugement. » — Mark Cuban

« Si vous doublez le nombre d’expériences que vous faites par an, vous allez doubler votre inventivité. » — Jeff Bezos

5. Créez la bonne routine quotidienne

Quelle est la première chose que vous faites quand vous vous levez le matin ? Est-ce quelque chose qui vous remplit d’énergie et de motivation ? Ou est-ce quelque chose qui vous remplit d’anxiété, de stress ou d’ennui ? Si la première chose que vous faites au petit matin est de vérifier votre téléphone, par exemple, alors vous ne vous préparez pas à une journée motivante.

Voir les horreurs qui se sont produites dans les journaux télévisés ou vous faire aspirer immédiatement par vos emails ne sont pas les moyens de vous préparer à une journée motivante. Au lieu de cela, nous vous suggérons de faire une activité analogique comme lire un livre, tenir un journal de bord, méditer, faire une promenade, faire de l’exercice ou boire votre café matinal pendant que vous contemplez le soleil levant. Ce sont des activités simples, mais elles feront beaucoup plus pour donner à votre journée un début motivant que d’être immédiatement aspiré dans le stress trépidant des appareils numériques.

6. Avoir confiance en soi

Si vous ne croyez pas en vous-même, vous ne pourrez jamais croire au travail que vous faites. Il en résultera une motivation fragile qui sera facilement ébranlée lorsque les choses deviendront difficiles. Nous savons qu’il peut être difficile de croire en soi parfois ; chacun a ses moments de doute. Mais ce qui distingue les gens qui réussissent des autres, c’est qu’ils reconnaissent que le doute est normal et qu’ils s’en sortent en faisant de grandes choses quand même.

Pour renforcer votre confiance en vous, réfléchissez aux choses qui ont bien tourné. Regardez tout ce que vous avez pu accomplir. Célébrez toutes les bonnes choses qui sont le fruit de votre dur labeur. Notez-les s’il le faut. Affichez-les là où vous pouvez les voir ; réaffirmez-les à vous-même. Cela renforcera considérablement votre confiance.

7. Ayez une vision à long terme

Bien que nous ayons déjà souligné l’importance d’établir des objectifs précis, il est important de ne pas aller trop loin dans l’autre sens non plus. Il est possible d’être tellement déterminé à cocher les éléments de votre liste quotidienne de choses à faire que vous perdez de vue la raison pour laquelle vous faites le travail avant tout. Quels sont les grands objectifs de ces tâches quotidiennes ?

Si vous ne pouvez pas répondre à cette question, vous devez retourner au point de départ. Il est beaucoup plus facile de persévérer dans les moments difficiles quand on sait que le travail que l’on fait est au service d’une vision plus large.

Restez motivé pour de bon

Nous espérons que vous voyez maintenant que la motivation n’est pas un mystérieux don naturel avec lequel certaines personnes naissent tout juste. C’est quelque chose que tout le monde peut réaliser et maintenir avec les bonnes techniques. Quand on a besoin de motivation, il faut travailler dur, bien sûr. Mais vous pouvez rester motivé dans les moments difficiles, à condition que le dur labeur soit au service de quelque chose en quoi vous croyez.

Objectifs directs et indirects

Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler

Ce conseil communément donné est populaire lorsque nous nous sentons dépassés par nos vies, que ce soit à la maison, au travail ou dans notre activité favorite. Cela se produit lorsque les défis et les choses que nous voulons sont du ressort d’autres personnes – un patron, un conjoint ou, dans certains cas, même un enfant. Tout exerce une sorte de contrôle sur vous, sur votre temps et donc sur votre vie. Cette lutte de temps et de décision s’articule autour de notre thème du jour – le concept d’objectifs directs et indirects.

Le problème avec le conseil de se concentrer uniquement sur ce que vous pouvez contrôler, c’est que cela peut nous donner l’impression que rien n’est sous notre contrôle. Surtout que les choses que nous ne pouvons pas contrôler sont sans doute les choses les plus importantes dans notre vie. Obtenir une augmentation, avoir du temps pour soi, briser les barrières émotionnelles des êtres chers. En fait, le conseil de la mise au point semble laisser de côté une pièce essentielle du casse-tête  : comment avoir un effet sur quelque chose que l’on ne peut pas contrôler.

Objectifs directs et indirects

Définitions

Un objectif direct signifie que personne d’autre n’a le pouvoir d’opposer son veto à votre action ou à votre choix. Ce que vous faites a un impact immédiat et mesurable sur votre vie.

Un objectif indirect est le moment où vos actions et décisions directes influencent les actions et la prise de décision des autres. Un objectif direct signifie que personne d’autre n’a le pouvoir de s’opposer à votre action ou à votre choix. Ce que vous faites a un impact immédiat et mesurable sur votre vie.

Un objectif indirect est le moment où vos actions et décisions directes influencent les actions et la prise de décision des autres. L’impact sur quoi que ce soit d’indirect n’est généralement pas discernable ou mesurable.

 

Pour établir fermement un terrain d’entente, examinons un exemple.

Imaginez une cible. Le but est de taper en plein dans le mille (wall ball shot par exemple). C’est un bon exemple simplifié d’objectif direct. Vous agissez directement – lancez le medecine ball. Vous pouvez voir le résultat de cette action directe là où la balle frappe. Vous ajustez votre lancer et réessayez. Vous pourriez le faire aussi longtemps que nécessaire pour atteindre l’objectif direct, et même avoir du plaisir à le faire !

Éteignez les lumières pour qu’il fasse nuit noire, et essayez de viser dans le mille. Vous pouvez lancer le medecine ball. Vous pouvez peut-être même entendre où le medecine ball atterrit, mais vous ne pouvez pas voir à quel point vous êtes près de la cible. Il est presque impossible de faire des ajustements utiles. Tout ce que vous pouvez faire, c’est continuer à lancer là où vous pensez que la cible pourrait être et espérer que vous l’atteignez. C’est ce que l’on peut ressentir lorsqu’on ignore les choses sur lesquelles on n’a aucun contrôle. Ça a l’air plutôt dur, non ? Heureusement, c’est là que les objectifs indirects entrent en jeu !

Imaginez maintenant que vous êtes capable d’allumer une lumière après chaque lancer. Vous pouvez voir la trajectoire du médecine ball et là où elle atterrit et vous aligner pour le prochain lancer avant que la lumière ne s’éteigne à nouveau. C’est toujours plus difficile de toucher le mille qu’avec la lumière allumée, mais beaucoup plus probable que sans avoir de lumière. Cette tactique qui consiste à « faire la lumière » sur les résultats, à réaligner en fonction de ce que l’on peut voir, puis à réessayer, est un concept fondamental de la façon dont on peut réussir même si on n’a pas le contrôle.

Note : Il faut du temps et de la patience pour atteindre un objectif indirect, parce que les actions ou les décisions ne donnent pas une impression immédiate de progrès, comme le font les objectifs directs.

Tri des objectifs directs et indirects

La façon simple de discerner si quelque chose est direct ou indirect est de vous demander :

« Quelqu’un a-t-il le pouvoir d’annuler mes décisions ou mes choix ? »

Si la réponse est non, cela indique un but direct.

Si la réponse est oui, cela indique un objectif indirect.

Note : Il y a des moments où vous pouvez tenter d’agir directement sur quelque chose d’indirect. L’important est d’attendre un moment où l’action directe que vous voulez entreprendre est pertinente pour les décisions prises. Cela permet de garder votre demande pertinente et de s’assurer que le décideur, quel qu’il soit, acceptera mieux votre demande.

Bâtir des actions indirectes pour atteindre les objectifs

Les actions directes pour atteindre des objectifs directs sont la façon habituelle d’accomplir des choses, mais les actions pour atteindre des objectifs indirects peuvent être un peu plus délicates. Examinons donc quelques idées sur ce que vous pouvez faire directement pour atteindre des objectifs indirects. Il y a trois domaines sur lesquels se concentrer pour s’assurer que vous réalisiez tous les points nécessaires pour atteindre vos objectifs directs et indirects. Essayez de comprendre ce qui est important pour l’autre décideur.

Qu’est-ce qui est important pour vous en tant que décideur ?

Qu’est-ce qui est important pour quelqu’un d’autre en tant que décideur ?

Qu’est-ce qui est important pour les deux parties ?

Ensuite, prenez une décision sur votre position par rapport à ces mesures et définitions. Prenez tout ce avec quoi vous êtes entièrement d’accord et mettez en œuvre des actions au jour le jour pour apporter ces contributions. Si vous n’êtes pas tout à fait d’accord, discutez avec le décideur et voyez si vous pouvez parvenir à une entente sur une autre façon d’atteindre le même résultat. Faites vos propres recherches et apportez des idées à la table.

Si vous ne parvenez pas à un accord, n’insistez pas sur la question, mais fournissez plutôt les résultats au décideur de la manière dont il les a demandés en premier. Une fois livré, vous avez maintenant l’espace pour essayer des alternatives et voir à quoi ressemblent les résultats. Voyez si vous pouvez trouver une alternative qui fournit les résultats demandés et plus encore.

Enfin, regardez ce qui est important pour vous. Voyez s’il y a des ajustements que vous pouvez faire pour être plus en accord avec le décideur. S’il y a encore des choses d’une importance vitale pour vous, mais pas pour le décideur, prenez du temps pour eux après avoir terminé ce qui est important pour le décideur.

Saisissez votre Logbook MyLogWOD !

  1. Examinez vos objectifs et déterminez s’il s’agit d’objectifs directs ou indirects.
  2. Déterminez les actions directes que vous pouvez prendre pour influencer chaque objectif indirect en discutant avec le décideur : quelles sont ses exigences, comment prend-il ses décisions ?
  3. Au fur et à mesure que vous accomplissez les tâches et contribuez aux idées du décideur, examinez comment vous pouvez commencer à intégrer vos propres idées pour montrer comment elles peuvent ajouter plus de valeur aux résultats.
  4. Enfin, cherchez des occasions de participer à la discussion sur vos objectifs. Idéalement, il s’agit de moments où le décideur réfléchit déjà à un processus décisionnel similaire ou est engagé dans un tel processus.

Changez d’état d’esprit et franchissez les barrières !

La subversion des idées est un outil puissant que nous pouvons utiliser pour transformer un négatif en positif dans presque toutes les situations. Lorsqu’il s’agit de l’estime de soi et de la confiance en soi, cela peut être une pratique monumentalement bénéfique et impérative. Le paysage social dans lequel nous vivons est jonché de mines terrestres qui détruisent toute confiance, des sites de réseaux sociaux à YouTube, et tout ce qui se trouve entre les deux. La capacité de quiconque à nous démolir avec divers degrés d’anonymat est plus grande que jamais. Pour lutter contre ce fléau, certains des pires faux pas sociaux ont évolué de manière à leur permettre d’être plus sains et même d’être des nécessités absolues pour maintenir l’équilibre dans le monde d’aujourd’hui.

Les réalisations sont les meilleures amies que vous puissiez avoir

Les réalisations sont maintenant plus importantes que l’expérience dans de nombreux milieux. Que ce soit sur le marché du travail, avec des amis ou dans les relations, les responsabilités ne sont plus aussi clairement définies. Au lieu de cela, comme le dit l’expression populaire, nous portons tous « beaucoup de chapeaux ». Ce qui signifie que tout va bien et que tout ce qui compte vraiment, ce sont les résultats. Nous vivons à une époque où nous pouvons trouver tout ce dont nous avons besoin pour faire quelque chose en ligne gratuitement ou pour pas cher. Les compétences spécialisées sont toujours appréciées, mais de plus en plus, la capacité d’apprendre rapidement une nouvelle compétence et de l’appliquer l’emporte sur tout. Cela a mené à la tendance que nous observons, où le plus d’information sur l’établissement de relations que vous pouvez partager, ce sont vos réalisations.

Cela renverse l’aversion de l’ego, car notre capacité à vanter nos réalisations peut faire la différence pour obtenir un emploi, nous faire des amis ou aider quelqu’un dans le besoin. Les réalisations sont ce qui nous confère un air d’autorité dans l’esprit de quelqu’un d’autre. L’environnement d’aujourd’hui valorise de moins en moins les titres, déplaçant la perception de ce qui apporte de la valeur vers ceux qui ne se contentent pas de résoudre des problèmes, mais qui les trouvent.

On ne devrait pas se laisser abattre ! Le retrait de titres est une transition tellement stimulante pour la société ! Cela montre que nous pouvons reconnaître que le savoir ou du moins l’acquisition du savoir est en train de devenir une marchandise universelle. L’essentiel, c’est que maintenant plus que jamais, nous pouvons être ce que nous voulons être. L’expression « Si vous pouvez y penser, vous pouvez le faire » n’est pas seulement quelque chose que nous disons à nos enfants pour renforcer leur confiance. C’est une vérité pure et puissante. Cela peut faire toute la différence dans votre vie si vous vous asseyez pour poursuivre ce que vous voulez vraiment.

La vanité ne satisfait pas, mais la vérité personnelle donne un coup d’élan

L’affirmation de soi est devenue une nécessité pour quiconque se fraie un chemin dans les structures sociales. L’image de marque personnelle continue de croître comme l’une des formes les plus puissantes de publicité, peu importe le type d’entreprise, d’organisme sans but lucratif ou d’organisme gouvernemental. Nous sommes attirés par l’influence pure de voir des gens ordinaires avec lesquels nous pouvons entrer en contact ou que nous aspirons à ressembler.

Pour tirer parti de ces formes de croissance incroyablement puissantes pour nous-mêmes, nos entreprises et nos rêves, nous adoptons la vanité. Des selfies aux flux en direct, nous nous ouvrons à des millions de personnes en quelques snaps et en quelques clics. Avec une seule interaction, nous pouvons encourager et inspirer quelqu’un tout autour de la planète en un instant ! Même pour nous-mêmes, il est prouvé qu’en prenant juste un peu de temps pour nous construire, nous créons une plus grande résilience aux situations difficiles et stressantes.

La vérité, c’est que cela a ouvert tant de portes pour que les gens puissent vivre le genre de vie qu’ils n’ont jamais pu vivre auparavant. Qu’il s’agisse d’artistes, de créateurs de vêtements, d’artisans ou de tout ce qui se trouve entre les marques personnelles, d’innombrables personnes ont pu faire ce qu’elles aiment tous les jours sans avoir à se conformer à aucune autre règle que la leur. Les affirmations, pour leur part, ont été étudiées et prouvées pour changer la façon dont nous nous percevons nous-mêmes. Elles renforcent notre confiance et, ce faisant, nous aident à faire face aux choses difficiles que la vie peut nous imposer.

L’égoïsme engendre la solitude, mais sans soins personnels, nous sommes perdus

L’autogestion de la santé est une activité essentielle à laquelle nous devrions participer pendant la journée. Notre temps est partagé entre deux formes de contributions. Une qui est au service des autres – ce sont nos communications, nos efforts au travail ou la prise en charge des enfants. L’autre est au service de nous-mêmes – bien manger, faire de l’exercice, respirer consciemment et prendre un moment de tranquillité pour apprécier ce que nous avons. Nous avons besoin des deux pour vraiment prospérer !

Comme pour toute chose, un équilibre doit être atteint. Nous ne pouvons pas être complètement désintéressés. Si c’est le cas, nous nous retrouverons épuisés, parfois même abusés pour notre nature généreuse. Pourtant, nous ne pouvons pas être complètement égoïstes non plus, si nous le sommes, nous repoussons ceux qui nous tiennent le plus à cœur. Nous devons nous remplir avant de pouvoir apporter notre contribution aux autres. Nous devons prendre soin de nous-mêmes parce que si nous ne le faisons pas, nos contributions viennent d’un endroit vide. Cela les rendra subalternes et, dans certains cas, même préjudiciables à notre capacité de servir à un niveau qui fera une réelle différence.

C’est un moment incroyable pour être en vie ! Une époque où l’on assiste à la déconstruction de tant de constructions sociales, pour permettre à de nouvelles structures passionnantes de prendre leur place. Les individus sont habilités à acquérir des compétences complexes, à établir des liens avec les communautés et à réaliser leurs rêves comme jamais auparavant. Il y a une nouvelle renaissance sociétale qui se produit autour de nous tous les jours et qui inclut tout ce qui concerne la musique, l’art, les affaires, la communication, la santé, l’éducation, l’autodéveloppement, et même la réalité elle-même avec des progrès croissants en réalité virtuelle ! Avec tout ce à quoi nous pouvons contribuer, nous devons égoïstement prendre du temps pour nous-mêmes ou le résultat est l’épuisement total.

La question : Qui êtes-vous ?

Il n’a jamais été aussi important ou bouleversant de prendre connaissance de qui vous êtes aujourd’hui. C’est la clé pour trouver vos passions, entrer en contact avec une communauté qui vous soutiendra, qui vous donnera un sentiment réel et durable d’accomplissement et de contribution. Pour vraiment trouver la réponse à cette question,  vous devez être un peu égoïste et vous engager dans des soins personnels réels, honnêtes et revitalisants. Il faut être un peu vaniteux et croire en soi pour se relever et être un peu égoïste et que les gens sachent de quoi on est capable. Faites-le pour vous retrouver. Parce que quand vous faites ça, ce monde de fous dans lequel nous vivons commence à avoir beaucoup plus de sens.

Les habitudes saines vs les habitudes malsaines : comment les utiliser et les éliminer ?

Que ce soit de se ronger les ongles ou se mettre les doigts dans le nez, nous sommes des créatures d’habitude. Et en tant que telles, ces habitudes nous suivent dans notre vie personnelle et professionnelle, que cela nous plaise ou non. Alors, existe-t-il une mauvaise habitude ? Ou une bonne ?

Ne sont-elles pas toutes des habitudes ?

Malheureusement, non. Certaines peuvent avoir des conséquences néfastes sur votre vie, comme les distractions ou la procrastination. D’autre part, de bonnes habitudes peuvent produire d’excellents résultats, par exemple une productivité impressionnante ou des capacités d’organisation admirables.

MyLogWOD a mis au point le guide « comment faire » pour identifier les mauvaises habitudes, développer de bonnes habitudes et, par conséquent, augmenter la productivité.

 

Méfiez-vous des mauvaises habitudes

Toutes les habitudes ne sont pas égales, et certaines pourraient vous faire tomber et vous ne le savez même pas. Mais n’ayez crainte ! Nous sommes là pour vous aider à les identifier et à les éliminer définitivement ! Une habitude, bonne ou mauvaise, est connue comme un comportement qui se produit si régulièrement qu’il devient involontaire, comme se laver les mains après être allé aux toilettes. Toutes les habitudes s’apprennent à un moment donné et c’est à chaque personne de déterminer ce qui lui convient. On ne sort pas du ventre de sa mère en craquant les articulations. Toutes les habitudes sont préludées par une sorte d’action ou d’émotion. La plupart des gens se rongent les ongles quand ils s’ennuient ou sont anxieux. De même, nous regardons dans les deux sens avant de traverser la rue.

La première étape pour briser les mauvaises habitudes est de les comprendre et de les noter. À l’aide de votre journal de bord, notez les 5 habitudes qui, selon vous, vous empêchent d’être bien. Par exemple, en voici 5 que nous avons réunis :

 

1. Être réactif au lieu de proactif

Cela signifie que vous réagissez souvent aux situations plutôt que de vous y préparer. Personne ne peut planifier à l’avance pour chaque problème, mais ce que vous pouvez faire c’est, avant de commencer un travail ou de vous engager dans quelque chose, réfléchir aux problèmes possibles qui peuvent survenir au lieu de sauter à pieds joints et d’être pris au dépourvu.

2. Des promesses en surnombre et peu tenues

Quand vous promettez quelque chose à quelqu’un et qu’au lieu de tenir cette promesse, vous donnez un résultat moins que satisfaisant. Il est beaucoup mieux de sous-promettre et de sur-livrer quand il s’agit de votre performance. Vous n’avez pas besoin de vous sous-évaluer, mais assurez-vous de pouvoir tenir votre promesse et, si possible, de la dépasser.

3. La procrastination et la paresse

Attendre jusqu’à la dernière minute, faire le strict minimum et espérer que quelqu’un d’autre prendra la relève… nous avons tous été coupables de procrastination à un moment ou l’autre. Et la paresse n’est qu’une façon d’espérer que quelqu’un d’autre s’occupera de ce que nous ne voulons pas gérer. Peu de choses disent « c’est le problème de quelqu’un d’autre maintenant » plus qu’un souffleur de feuilles. Et c’est exactement le genre d’habitude qui va nuire à votre productivité. Tout ce qui attend la dernière minute (à l’exception d’une casserole de brownies dans le four) va juste être médiocre. Votre vie personnelle ne le mérite pas, pas plus que votre vie professionnelle.

4. Mauvais langage corporel

Que vous soyez affalé à votre bureau ou que vous croisiez les bras lors d’une confrontation, un mauvais langage corporel en dit long sur ce que vous ressentez à l’intérieur. Bien qu’il soit sain d’avoir un large éventail d’émotions, vous ne voulez pas que tout le monde sache ce que vous pensez tout le temps à partir de votre langage corporel.

5. Dire oui à tout

Souvent, vous avez l’impression de ne pas en faire assez. Il y a de fortes chances que si c’est quelque chose qui vous inquiète, alors vous en faites probablement plus que la plupart ! Si vous continuez à accepter des choses que vous savez que vous ne pouvez pas gérer, vous risquez de vous épuiser et de tomber dans une habitude « trop prometteuse et pas assez productive  ».

Maintenant que vous avez identifié 5 de vos mauvaises habitudes, comment les briser ?

WebMD suggère d’écrire ce qui déclenche cette habitude particulière, qu’il s’agisse d’une confrontation au travail, de craindre une mission ou de ne pas savoir comment dire non, puis de dresser une liste des pour et des contre. Ce faisant, vous serez en mesure de vraiment comprendre pourquoi chaque habitude vous nuit et vous serez plus déterminé à vous en débarrasser. Une fois que vous serez à ce point, vous serez prêt à les remplacer par des habitudes saines.

Adoptez des habitudes saines

Des habitudes saines sont des actions qui produisent de bons résultats dans votre vie et augmentent votre productivité. Souvent, elles prennent la forme d’une saine alimentation ou d’exercice régulier. D’autres bonnes habitudes comprennent :

Être organisé

Certaines personnes sont plus organisées que d’autres, mais c’est une compétence apprise et que tout le monde peut acquérir. Commencez par quelque chose de simple, comme organiser l’horaire de cette semaine ou commencer à établir le budget en vous attaquant aux factures et aux dépenses du mois.

Établir des objectifs

À l’aide du tracker d’objectif sur 12 semaines, vous pouvez décider de vos objectifs (gardez-les simples !) et les avoir sous les yeux pour suivre vos progrès et célébrer vos réalisations.

Horaire de sommeil

Business News souligne que 40% des adultes dorment moins que ce qui est recommandé. Le sommeil est essentiel à votre productivité et n’est pas une chose à laquelle vous devriez renoncer lorsque vous travaillez à vous améliorer.

Commencez en ayant la fin en tête

On ne peut pas adopter de saines habitudes sans en prendre une du grand créateur d’habitudes lui-même : Stephen Covey. Lorsqu’il dit « Commencez en ayant la fin en tête », il fait référence au fait d’avoir une vision claire de l’endroit où chaque tâche que vous commencez doit se terminer et de planifier. Cela va de pair avec la mauvaise habitude de simplement réagir aux conséquences plutôt que d’être proactif.

Écouter/réitérer et mettre en œuvre

Stephen Covey a également dit : « La plupart des gens n’écoutent pas avec l’intention de comprendre ; ils écoutent avec l’intention de répondre. » La meilleure façon de montrer aux gens que vous les écoutez est de répéter ce qu’ils disent et, si des mesures s’imposent, de mettre en œuvre ce qu’ils vous ont demandé de faire. Une excellente façon d’améliorer votre productivité est d’introduire dans vos habitudes les concepts que vous avez appris d’autres personnes.

Maintenant que vous êtes en mesure d’adopter de bonnes habitudes pour remplacer vos anciennes, vous êtes prêt à agir. Deux choses à retenir :

1 – Rome n’a pas été bâtie en un jour : Il va vous falloir un peu de temps pour transformer ces désirs en habitudes.

2 – Commencez petit. Ne vous engagez pas trop, engagez-vous moins et livrez plus ! 

Alors, attaquons-nous d’abord à Rome, d’accord ? Nous avons tous entendu dire qu’il faut environ 21 jours pour acquérir une habitude définitivement. Ce n’est pas nécessairement vrai pour tout le monde, cela dépend vraiment de la personne. Pour certains, cela ne prend que quelques semaines, pour d’autres quelques mois. Ne vous découragez donc pas ! Vous y arriverez ! Pour l’instant, prenez l’engagement de le faire régulièrement pendant 30 jours. Nous vous recommandons de travailler sur une habitude à la fois.

 Pour la deuxième partie, commencer petit est la meilleure façon de ne pas se laisser submerger. Ancrer votre nouvelle habitude à une habitude régulière peut être une bonne façon de commencer. Il peut s’agir de choses comme :

  • Lire un livre avant de se coucher
  • Travailler sa souplesse 5 min après chaque entraînement
  • Faire au minimum 5 min de médiation / jour

Par exemple, si l’une de vos nouvelles habitudes est de commencer avec la fin en tête, prenez un moment avant le WOD pour déterminer le score que vous visez, et comment vous allez découper le WOD pour arriver à ce résultat. À la fin du WOD faites un diagnostic. Est-ce que vous vous êtes surévalué ou sous-évalué ? Peaufinez chaque entraînement en suivant vos capacités. 😉

Par exemple, si vous lisez tous les soirs avant de vous coucher, engagez-vous à ne lire que le temps qui vous est alloué et à aller au lit plus tôt. Il faut que vous attachiez une nouvelle bonne habitude à quelque chose que vous faites déjà sur une base quotidienne ou hebdomadaire.

Rappelez-vous que ce sont de bonnes habitudes pour vous et pour personne d’autre. Assurez-vous de choisir des habitudes qui vous inspireront et vous motiveront. Ne vous sentez pas dépassé, et si vous vous encouragez, n’oubliez pas que tout le monde tombe du train, mais qu’il y aura toujours d’autres coureurs pour vous aider à revenir.

Renforcer votre productivité

Les habitudes sont des habitudes et les gens en ont. Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas les transformer en outils, et avec eux à votre disposition, vous avez les moyens dont vous avez besoin pour augmenter votre productivité et vous surpasser au quotidien. Des habitudes saines peuvent vous aider à utiliser votre temps libre pour être plus productif, limiter les distractions et être mieux organisé. Une fois qu’elles seront en vigueur, vous serez surpris de ce dont vous êtes capable.

Alors, n’ayez pas peur d’abandonner les mauvaises, sauf le chant sous la douche, qui sera toujours permis (désolé, chérie), et d’embrasser les nouvelles qui changeront votre vie pour le mieux !

Et vous, quelles sont vos meilleures habitudes ?

Comment se fixer des objectifs et les atteindre réellement ?

L’idée derrière le journal de bord MYLOGWOD était de quitter le cycle de planification annuel et de se concentrer plutôt sur un objectif sur 12 semaines.

Dans les années 1960, les psychologues Edwin Locke et Gary Latham ont découvert que l’établissement d’objectifs est l’un des moyens les plus faciles d’accroître la motivation et d’améliorer le rendement. Ils ont découvert que l’établissement d’objectifs augmentait le rendement et la productivité jusqu’à 25 %. En moyenne, une journée de travail de 8 heures équivaut à 2 heures de travail supplémentaires accomplies uniquement en ayant un objectif basé sur l’activité.

C’est quoi un objectif S.M.A.R.T ?

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable
  • Réaliste
  • Temporel

La plupart du temps, quand les gens se fixent des objectifs, ils ne s’assurent pas qu’ils soient S.M.A.R.T. Combien de fois avez-vous entendu quelqu’un vous dire que leur résolution du Nouvel An est « perdre du poids » ou « gagner davantage d’argent » ?

Il n’y a rien de mesurable ou de spécifique dans chacun d’eux, et par conséquent, ils sont déjà voués à l’échec.

Voici quelques exemples d’objectifs S.M.A.R.T :

  • « Je perdrai 10 kg et 18% de graisse corporelle d’ici juin 20XX. »
  • « J’augmenterai mes revenus de 1 000 € par mois d’ici juin 20XX. »

Rendre chaque objectif réalisable n’est pas facile. Se fixer un objectif de perdre 50 kg en 3 mois n’est pas réalisable, réaliste ou sain, donc vous vous préparez à l’échec. Assurez-vous que même si votre objectif est réaliste, il ne sera pas trop facile à atteindre à moins que vous vous mettiez un coup de pied puissance « one punch man ».

Engagement VS objectif

Se fixer un objectif est facile, c’est se fixer le bon objectif qui peut être plus difficile. Votre objectif doit être quelque chose que vous êtes passionné d’atteindre et qui vous propulsera chaque jour depuis le réveil du matin jusqu’à votre coucher le soir.

« Gagner 100 000 € en 20XX » est un objectif. Cependant, il n’évoque pas beaucoup d’émotion jusqu’à ce que vous définissiez pourquoi cela améliorerait votre vie. »

« Je veux gagner 100 000 € en 20XX pour que je puisse acheter à ma famille une maison confortable qu’elle mérite. »

Vous voyez la différence ?

Définir l’objectif et savoir pourquoi vous voulez y arriver peut faire la différence entre le succès et l’échec. Une fois que votre objectif S.M.A.R.T. est fixé, l’étape suivante consiste à le décomposer davantage pour que vous puissiez créer la feuille de route pour y arriver.

Jalons de progrès

En identifiant les progrès que vous devez réaliser pour atteindre votre objectif, vous devrez suivre certains indicateurs de performance clés. Par exemple, avec un objectif de perte de poids comme nous l’avons mentionné plus haut, un jalon de progrès pourrait être « Je vais courir un kilomètre en 7 minutes, en 5 minutes, etc. ».

Pour le lancement d’un nouveau produit, il peut s’agir de quelque chose comme « J’aurai dix préventes pour mon produit » ou « J’augmenterai ma liste de prélancement de 150% ». Tous ces jalons de progrès sont un moyen de vous assurer que vous vous comportez et que vous agissez d’une manière qui vous permettra d’atteindre votre objectif.

Tâches et actions

La prochaine partie de la feuille de route consiste à décomposer les objectifs de progrès encore plus en actions quotidiennes que vous devez prendre chaque jour pour atteindre les jalons de progrès que vous avez fixés.

Si un jalon de progrès concerne la perte de poids, l’une des façons d’y remédier serait de vous assigner 20 minutes de cardio par jour ou, pour le lancement d’un produit, d’envoyer un courriel à dix clients potentiels par jour.

En intégrant ces tâches à votre routine quotidienne et à votre marche de 20 miles, vous pouvez terminer chaque journée en sachant que vous êtes sur la bonne voie pour atteindre votre GRAND objectif en 13 semaines.

Nous savons que lorsque vous regardez pour la première fois le processus de la feuille de route de 13 semaines, vous pouvez être intimidé par l’idée de toutes les différentes étapes que vous devez franchir pour réaliser votre objectif. Cependant, en prenant le temps de planifier, vous vous éviterez des maux de tête et de la procrastination à long terme.

« Donnez-moi six heures pour abattre un arbre et je passerai les quatre premières heures à affûter la hache. » – Abraham Lincoln

Les jalons hebdomadaires

Si votre objectif de 12 semaines est de lancer une application ou un produit, l’un des premiers jalons de votre feuille de route pourrait être la validation ou la démonstration du concept. Cela signifie qu’il faut le faire connaître à votre clientèle cible pour s’assurer que vous créez quelque chose qu’elle utiliserait et pour lequel elle paierait.

Si votre jalon hebdomadaire comprenait ce processus de validation, quelles actions ou tâches devez-vous faire au cours de cette semaine pour vous assurer d’obtenir le feu vert sur votre validation de principe ?

Faites l’expérience de la liberté dans la structure

Le sentiment de se réveiller le matin et de savoir exactement ce que vous devez accomplir ce jour-là pour atteindre vos objectifs est libérateur. Fini le réveil et le gaspillage de l’énergie précieuse du cerveau à essayer de trouver quoi faire.

Alors c’est quoi vos objectifs ?

Pourquoi le sport devrait être une priorité absolue – si vous voulez atteindre vos objectifs

Les tendances de l’exercice vont et viennent avant que nous ayons le temps de maîtriser la nouvelle séance d’entraînement. Pourtant, la seule tendance qui ne meurt jamais est l’exercice pour le succès. Lorsque nous nous concentrons sur nos objectifs, nous pouvons avoir du mal à faire autre chose. Nous pourrions nous concentrer sur notre travail de rêve, un projet important ou notre start-up. Quand cela se produit, nous pouvons commencer à croire que nous n’avons pas le temps. Nous pourrions blâmer les délais ou le fait que nous ne voulons pas être distraits.

Ce qui est intéressant, c’est que certaines des personnes qui réussissent le mieux au monde prennent le temps de faire de l’exercice. Ce sont des gens qui gèrent des sociétés de plusieurs millions de dollars. Ce fait renforce l’importance de l’exercice pour la réussite. De plus, cela nous fait douter de notre temps, parce que si ces gens peuvent trouver le temps de s’entraîner, nous le pouvons aussi.

Les bienfaits pour la santé dont nous bénéficions grâce à l’exercice physique constituent un argument de poids. Pourtant, il y a d’autres raisons pour lesquelles l’exercice est essentiel, des raisons qui peuvent vous mener à une carrière réussie.

L’exercice procure des bienfaits cognitifs

Une étude de recherche sur les bienfaits immédiats de l’exercice a montré comment il entraîne des bienfaits cognitifs. Certains de ces avantages comprennent une mémoire plus nette et une meilleure concentration. D’autres incluent un sens plus élevé de la créativité et une approche plus rapide de l’apprentissage. Une plus grande endurance mentale a également été enregistrée. Ces qualités ne peuvent que contribuer à un plus grand succès lorsque vous vous concentrez sur le travail.

L’exercice permet de mieux se concentrer et d’être plus vigilant.

Une étude réalisée par Jim McKenna a montré que les participants ont fait état d’un meilleur rendement au travail après une séance d’entraînement. Les participants ont fait preuve d’une plus grande vivacité d’esprit et d’une plus grande capacité à gérer leur temps. Ces bienfaits étaient le résultat d’un exercice qui augmentait le flux sanguin vers le cerveau. Ainsi, la sensibilisation des participants.

L’exercice peut mener à des idées novatrices

Ça peut être une chose puissante de laisser son esprit vagabonder. C’est ainsi que Jack Dorsey a eu l’idée de Twitter. Dorsey était dans une cour de récréation, l’esprit à l’aise, lorsqu’il a eu l’idée de son phénomène des médias sociaux. L’activité physique de l’exercice peut vous amener à innover dans votre travail. C’est parce que votre corps bouge, mais votre esprit est alors laissé à errer d’une pensée à l’autre. L’exercice peut vous aider à résoudre des problèmes. Il peut même vous amener à trouver une solution innovatrice qui pourrait vous mener à un plus haut niveau de succès.

L’exercice changera votre humeur

L’exercice libère des endorphines. Comme il stimule votre humeur, l’exercice vous donnera la motivation de continuer à pousser même lorsque vous faites face à des obstacles professionnels difficiles. Une meilleure humeur peut faire de vous le motivateur idéal sur le lieu de travail. Que vous soyez le patron ou un membre de l’équipe, vous pouvez être celui qui saura remonter le moral et maintenir l’élan vers le succès. De plus, l’exercice soulagera les tensions au niveau du visage et des muscles. C’est une façon naturelle de soulager l’anxiété, le stress et même la dépression légère. C’est le moyen pour vous d’éviter les effondrements, peu importe à quel point la pression est écrasante.

L’exercice vous donnera plus d’énergie

Ça a l’air contradictoire, on le sait. Néanmoins, l’exercice vous donne un regain d’énergie. Lorsque vous avez besoin de tout le temps de la journée pour vous rapprocher de vos objectifs, avoir de l’énergie n’est pas seulement important, c’est essentiel.

Certaines des personnes les plus occupées et les plus prospères au monde font de l’exercice.

Barack Obama fait de l’exercice six jours par semaine. Arianna Huffington fait du yoga et de la méditation. Anna Wintour de Vogue joue au tennis tous les matins. Richard Branson surfe, nage ou joue au tennis avant le travail. Ces personnes, et beaucoup d’autres figures à succès, choisissent l’exercice, malgré leurs journées chargées. Elles ont compris que c’est essentiel non seulement pour leur santé, mais aussi pour leur réussite.

Faire de l’exercice pour atteindre les objectifs en se concentrant sur la maîtrise

Laissez-vous inspirer par ces gens qui ont réussi. Commencez à considérer l’exercice comme un investissement pour votre réussite. De cette façon, vous pouvez avoir une raison plus forte de choisir l’exercice même lorsque vous êtes occupé. Concentrez-vous sur la maîtrise de l’exercice. Le Harvard Business Review explique comment choisir de maîtriser ses objectifs pendant une séance d’entraînement vous permettra de réussir dans votre programme de conditionnement physique. Vous pouvez le faire en engageant un entraîneur. Vous pouvez vous inscrire à un cours ou en investissant dans le bon équipement. Lorsque vous atteignez vos objectifs sportifs, vous savez déjà que vous pouvez réaliser ce que vous voulez. C’est la meilleure affirmation à laquelle vous pouvez vous accrocher, pour réussir au travail et dans la vie.